Aplomb-Ecomat : l’histoire d’une association qui FAIT et EXPERIMENTE. A Saint-Appolinard, en Isère (pas dans la Loire…) !

Aplomb porte toujours plus loin ses valeurs d’un bâti plus durable et écologique. De la formation en restauration de patrimoine et écoconstruction initiée depuis 2009 jusqu’au développement d’une filière de réemploi qui explose !

Et ça bouge d’ailleurs depuis l’été 2021 à l’entrée du village de Saint-Appolinard en Isère. C’est l’association Aplomb qui emménage. Enfin, surtout Ecomat, l’antenne réemploi !

Tuiles, poutres, fenêtres, radiateurs, luminaires, sanitaires, toutes sortes de matériaux destinés au réemploi, à la réutilisation, à l’upcycling arrivent des différents chantiers de déconstruction. Si vous êtes artisan professionnel, autoconstructeurs ou autorénovateurs, artiste ou créatif ? de nombreux matériaux sont déjà référencés.

Voir le catalogue Ecomat

Vous l’aurez compris, Aplomb, c’est la réunion de 2 activités:

  • les formations en écoconstruction et en restauration de patrimoine, dispensée historiquement à Cras et prochainement à Saint-Appolinard.
  • le réemploi des matériaux du bâtiment, sous l’enseigne Ecomat, « matériauthèque’ installée à Saint-Appolinard en Isère, département 38 (et non dans la Loire, ne vous perdez pas !)

L’installation à Saint-Appolinard donne l’occasion de retracer l’aventure de l’association Aplomb depuis sa création en 2009.

=> C’est aussi l’opportunité de vous parler de la nouvelle plateforme (de jeu) de 4000m² ! du magasin Ecomat, de notre métier de déconstruction, du futur centre de formation sur 3 étages, etc.

A l’origine d’Aplomb : des copains du coin

Aplomb 38 : création en 2009

L’association Aplomb est créée le 7 mars 2009 de l’initiative d’un groupe d’amis, salariés, entrepreneurs du bâtiment et professionnels de la formation.

Ensemble, ils créent ainsi un centre de formation pour répondre aux besoins de main d’œuvre qualifiée sur le secteur de Saint-Marcellin en Isère. Les formations concernent uniquement le domaine du bâtiment, et plus particulièrement au début, la restauration du patrimoine. L’écoconstruction et l’écorénovation complètent l’offre de formation quelques années plus tard.

La municipalité de saint-Marcellin soutient l’association avec un bureau à la Maison des associations, un accès aux salles de réunion et, à la photocopieuse ! très utile en 2010 où le papier prime encore !

Parmi les fondateurs, Anne Anjuère, Yannick Brès et Bruno Jalabert agissent d’ailleurs encore au quotidien dans la structure.

Aplomb-38-creation-2009-association-ecoconstruction-batiment-ecologique-durable

Formations courtes : 1 à 5 jours

Les premières années, l’association propose seulement quelques formations de 1 à 5 jours à différents moments de l’année.

Au Château de l’Arthaudière à Saint-Bonnet de Chavagne par exemple : réalisation d’un mur en pisé, limousinerie, enduits.

Aplomb-38-formation-limousinerie-chateau-arthaudiere-isere
Aplomb-38-formation-limousinerie-chateau-arthaudiere-isere

L’organisation des formations à la journée ou à la semaine couvre maintenant de nombreuses branches et spécialités du bâtiment et de l’écoconstruction. En effet, de la zinguerie aux enduits terre ou chaux, de nombreux professionnels et particuliers se forment chaque année avec Aplomb.

Voir les formations courtes d'Aplomb

2013 : Aplomb emménage à Cras en Isère

Début des formations qualifiantes sur 8 à 12 mois

A partir de 2013, Aplomb propose des formations qualifiantes sur plusieurs mois. D’abord en restauration du patrimoine puis en écoconstruction.

Dès le départ, il y a une forte volonté de minimiser la théorie et d’être actif sur le terrain. FAIRE. L’association a donc besoin d’espace pour organiser des chantiers d’application.

La municipalité de Cras appuie la démarche de l’association. Elle met ainsi à disposition une friche industrielle à Cras. Aplomb s’engage en échange à restaurer et réaménager, selon les principes et savoir-faire de l’écoconstruction et de la restauration de patrimoine.

Aplomb-isere-38-formation-ecoconstruction-restauration-patrimoine

Les chantiers d'application d'Aplomb en Isère

Aplomb donne une importance capitale aux chantiers d’application. Pratiquer et s’exercer sont essentiels pour des formations en construction ou restauration de patrimoine.

Les formations en écoconstruction se démarquent par ces chantiers d’application proposés toute l’année. L’application pratique est gage de réussite dans l’acquisition des compétences.

L’abri pour randonneurs à Lieudieu – Isère

Ecoconstruction-patrimoine-bois-mur-pierre-abri-lieudieu-Aplomb-isere-38

Le four à pain à Cras – Isère

Restauration-four-a-pain-cras-Aplomb-isere-38

Le Mixage-Café à Saint-Vérand – Isère

Agrandissement-ecoconstruction-mixage-cafe-saint-verand-Aplomb-isere-38

Le bassin à Cognin Les Gorges – Isère

Restauration-patrimoine-bassin-cognin-les-gorges-Aplomb-isere-38

La maison du cimetière à Saint-Marcellin – Isère

Renovation-ecoconstruction-mur-isolation-saint-marcellin-Aplomb-isere-38

Le lavoir à Saint-Gervais – Isère

Restauration-patrimoine-lavoir-saint-gervais-isere-Aplomb-isere-38

En 12 ans, Aplomb a organisé :

  • 7 sessions de formation d’ouvriers en restauration du patrimoine,
  • 10 sessions de formation d’ouvriers en écoconstruction, dont 2 dispensées à Die (nouvelle antenne depuis mars 2020).
  • 30 sessions de formations courtes ouvertes aux professionnels et aux particuliers. Les thématiques sont diverses : enduits terre, chaux, chanvre projeté, pro-paille, pisé, calade, ossature bois, peintures naturelles, zinguerie... Toutes les formations s'inscrivent dans des méthodes de bâti durable.

 

Plus de 500 personnes ont été formées à l’écoconstruction et à la restauration du patrimoine depuis le début de cette aventure de passionnés.

Et la formation n’est pas la seule activité d’Aplomb !

7 salariés de l’association se consacrent à une deuxième activité : le réemploi des matériaux, gros œuvre et second œuvre.

2015, naissance d'Ecomat, le pôle réemploi d'Aplomb

De l'écoconstruction au réemploi, il n'y a qu'un pas...

Dans le cadre des formations dispensées par Aplomb, les stagiaires utilisent des matériaux naturels, biosourcés, géosourcés.

bois | chanvre | paille | ouate de cellulose | textiles recyclés | balles de céréales | miscanthus | liège | lin | chaume.

Les stagiaires en restauration de patrimoine sont amenés régulièrement à utiliser d’anciens matériaux donc à réemployer des matériaux.

materiau-ecoconstruction-reemploi-aplomb-ecomat-38-chanvre-paille-pierre-bois-tuile-brique-terre

Former à utiliser des matériaux à faible impact environnemental est toute l’ambition d’Aplomb.

Réemployer des matériaux pour de nouveaux projets suit donc cette volonté de construction plus écologique et durable. Et c’est l’enseigne Ecomat qui matérialise le concept.

Réemploi, réutilisation : définitions et différences

L’article L541-1-1 du Code de l’environnement donne des définitions précises :

  • Réemploi : toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus;
  • Réutilisation : toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui sont devenus des déchets sont utilisés de nouveau.

La différence entre réemploi et réutilisation pour les matériaux tient donc en l’usage qu’on en fait. S’il est utilisé pour ses mêmes caractéristiques et fonctionnalités, c’est du réemploi. Si l’usage du matériaux est détourné de ce pourquoi il est conçu initialement, c’est une réutilisation.

Considérons des tuiles par exemple. Si elles sont déposées d’une toiture et posées sur un nouveau toit, c’est du réemploi. Quand les tuiles sont intégrées dans un gabion, c’est une réutilisation. Cette réutilisation donne d’ailleurs un côté graphique et coloré aux gabions. C’est bien plus esthétique que les gabions gris qui bordent nos grands axes routiers ! Ecomat propose d’ailleurs des gabions remplis uniquement avec des matériaux de réemploi. Vous pouvez les commander sur mesure, c’est-à-dire même choisir le matériau de remplissage des gabions.

Gabion rectangulaire original et coloré avec des galets et des tuiles

Gabion-carré-original-galets-tuiles-ecomat-isere-réemploi-aplomb-38

Gabion carré tendance et coloré avec des tuiles et des galets

Gabion-carré-original-galets-tuiles-ecomat-isere-réemploi-aplomb-38

Gabion rectangulaire original et graphique avec des tuiles

Gabion-rectangulaire-original-couleur-graphique-tuiles-ecomat-isere-réemploi-aplomb-38

Enfin, une dernière issue pour les matériaux monte dans les tendances : l’upcycling. Découvrez ici les créations réalisés pendant un magasin éphémère sur un de nos chantiers de déconstruction sélective.

upcycling-interrupteur-luminaire-myriam-ribon-ecomat-aplomb-38-isere
up-cycling-boite-rangement-augustine-bey-ecomat-aplom-38
upcycling-lampe-lumière-maxime-douillet-ecomat-batitec-aplomb38

Ecomat : spécialiste du réemploi de matériaux

L’activité et l’expertise d’Ecomat couvre l’ensemble de la chaîne du réemploi de matériaux de construction :

Le diagnostic ressources permet de déterminer avant travaux quels sont les matériaux d’une construction qui pourront être réemployés ailleurs.

La déconstruction ou dépose sélective est organisée par type de matériaux, du gros œuvre ou du second œuvre.

Elle intervient en amont de la démolition.

Déconstruire un bâtiment consiste à le désosser, le décomposer, le démanteler. Le curage sélectif identifie tout ce qui peut être réemployé ou réutilisé.

Les déconstructeurs d’Ecomat désolidarisent et isolent les différents composants d’un immeuble, d’une maison ou autre édifice destiné à une démolition ou à une rénovation profonde.

Ecomat n’est pas une ressourcerie. Notre enseigne répond plus exactement au concept de matériauthèque.

La collecte des matériaux se fait essentiellement sur les chantiers de déconstruction et parfois par les apports volontaires sur la plateforme.

L’achat de matériaux pour réemploi, réutilisation ou upcycling est parfois possible sur les chantiers de déconstruction en cours.

La plateforme de stockage d’Aplomb en Isère à Saint-Appolinard (38) propose de nombreuses références sur place. Elles sont consultables sur le site web d’Ecomat.

L’équipe Ecomat détourne des matériaux de construction de la filière déchets. La transformation amène de nouvelles ressources pour la construction, la rénovation, l’aménagement extérieur, paysager, urbain ou rural.

  • gabions,
  • bois brulé,
  • paillage minéral pour les jardins.

Ces produits sont fabriqués de façon artisanale ou semi-industrielle, à partir de matériaux de récupération issus de filières locales.

Exemple de déconstruction d'un toit : collecte de tuiles à réemployer

Les tuiles sont enlevées une par une, puis rangées sur palettes. Si les tuiles ne sont pas vendues directement sur le chantier, l’équipe d’Ecomat les achemine à la plateforme de stockage de Saint-Appolinard.

Nous stockons de nombreuses références sur la plateforme et nous recevons directement sur place. Vous pouvez contacter directement l’équipe Ecomat.

Aplomb-ecomat-isere-deconstruction-toiture-tuiles-mecaniques
Aplomb-ecomat-isere-depose-manuelle-toiture-tuiles
Aplomb-ecomat-isere-deconstruction-tuiles-réemploi-pose-toit
Voir les tuiles du magasin Ecomat

Quels matériaux en réemploi chez Ecomat ?

  • Bois : poutres, planches, parquets…
  • Tuiles, pierres de taille, galets…
  • Menuiseries : portes, portes-fenêtres, fenêtres, volets, escaliers
  • Sanitaires : lavabos, douches, baignoires, toilettes, urinoirs, radiateurs, robinets…
  • Interrupteurs, prises, disjoncteurs, radiateurs…
Voir le catalogue Ecomat

L'envolée de 2021 pour Aplomb- Ecomat 38

Depuis 2017, sous l'enseigne Ecomat, Aplomb a multiplié les diagnostics ressources, les réponses aux appels d'offre des marchés publics, les devis de déconstruction sélective.

En 2020, l'association récolte les fruits de son travail de développement autour de la filière du réemploi. Les maîtres d'ouvrage inscrivent de plus en plus le réemploi dans leurs projet de rénovation, démolition, réhabilitation.

Depuis des mois, nous recevons de plus en plus de demandes. Nous collectons donc de plus en plus de tonnes de matériaux à destination du réemploi. L’espace de stockage à Cras est devenu insuffisant.

La recherche d’un nouvel espace a conduit les équipes Aplomb-Ecomat à Saint-Appolinard, toujours en Isère !

2021 : l'arrivée d'Aplomb-Ecomat à Saint-Appolinard en Isère

Aplomb a recherché pendant près de 6 mois l’emplacement des nouveaux locaux.

2 enjeux :

  • de l’espace pour stocker les matériaux collectés et développer la transformation,
  • des bâtiments pour accueillir les stagiaires de formations et de l’espace pour les chantiers d’application.

L’emplacement à Saint-Appolinard répondait aussi bien aux besoins matériels qu’aux valeurs de notre association.

Aplomb-38-Saint-Appolinard-toit-tuile-reemploi-ecomat-eglise

Privilégier un milieu rural

Premièrement, nous avons saisi la possibilité d’une installation à proximité d’un village plutôt que dans une zone d’activité. Participer à l’économie d’un territoire rural, avec la volonté de favoriser les liens sociaux est une opportunité dans notre nouvel emplacement.

Dans cette optique, il est d’ailleurs prévu l’installation d’un four à pain ouvert aux habitants et aux associations sur la partie haute du terrain.

Montrer la performance des matériaux en réemploi

Deuxièmement, nous avions la possibilité de réhabiliter et transformer un bâtiment existant plutôt que d’en construire un nouveau. Avec là aussi une opportunité supplémentaire : celle de donner une priorité au réemploi des matériaux dans la rénovation !

=> Par exemple, les charpentiers ont rénové une toiture de plus de 300m² avec des matériaux de réemploi. 90% des tuiles et 100% des chevrons sont issus d’un chantier de déconstruction mené par Ecomat en 2021 : ‘Le cadran solaire’. Le projet ‘Cadran solaire’ correspond à la déconstruction d’un  centre de recherche et hôpital militaire de la Tronche. Ecomat y a participé en 2021. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez visionner ces vidéos du chantier de déconstruction sélective ‘Cadran solaire’ sont en ligne sur le site internet Ecomat38.com.

Aplomb-38-Saint-Appolinard-toit-chevron-reemploi-ecomat-cadran-solaire
Aplomb-38-Saint-Appolinard-toit-renovation-reemploi-ecomat
Aplomb-38-Saint-Appolinard-toit-tuile-reemploi-ecomat-cadran-solaire

Autres atouts : un grand séchoir, une bascule, du terrain, etc.

C’est effectivement le pôle réemploi Ecomat qui s’installe en premier à Saint-Appolinard. Le centre de formation déménagera aussi de Cras à Saint-Appolinard prochainement.

Un séchoir à noix sur 3 niveaux accueillera ainsi le centre de formation. Des salles pédagogiques à l’étage, des chantiers d’application couverts en rez-de-chaussée…

 

La présence d’une bascule est aussi un plus pour assurer la pesée des matériaux. Cette pesée garantit ainsi la traçabilité réglementaire des matériaux collectés et vendus.

 

Et derniers atouts essentiels :

  • L’existence de grands bâtiments pour stocker les matériaux déjà collectés et répondre rapidement au besoin de place d’Ecomat.
  • Un terrain spacieux pour construire un magasin de matériaux de réemploi et un bâtiment de stockage dans la partie basse du terrain,
  • Une maison d’habitation agencée rapidement en bureaux pour les équipes !

L'aventure continue !

Faire et expérimenter

L'écoconstruction et le réemploi des matériaux sont notre avenir

Nous nous efforçons depuis plus de 10 ans de porter l’écologie dans la construction. De porter les valeurs d’un bâti durable.

Nous poursuivons notre ambition grâce à la création de l’antenne réemploi avec l’enseigne Ecomat,

Vous souhaitez en savoir plus ?

Contacter Aplomb-EcomatDécouvrir Ecomat